Chambres & Suites

La restauration du lieu a strictement respecté l’architecture ancienne, et les chambres et les suites du Riad sont ainsi très différentes les unes des autres, affirmant chacune leur personnalité. Mais elles sont toutes parfaitement confortables, dotées d’une impeccable literie , de draps brodés en coton d’Egypte, et de produits d’accueil naturels à l’huile d’argan. Le luxe est donné par le merveilleux calme du jardin ainsi que par les nombreux objets d’art et les textiles précieux que Michel a apporté à Fès avec lui et qui ont joué un grand rôle dans la décoration des chambres et des lieux. Si la Wifi est partout, nous n’avons pas voulu de télévision dans les chambres, mais les suites sont toutes équipées d’une cafetière Nespresso, d’un petit réfrigérateur pour garder les boissons fraiches, et de jolies babouches de Fès comme cadeau de bienvenue.

Chambres Standard

Le Turc Amoureux

Une chambre romantique Le Turc Amoureux est une chambre double spacieuse située au 1er étage, avec un grand lit de loupe en 160cm par 200cm. Salle de bain de tadelakt ivoire, et WC indépendant, Connexion wifi....

La Circassienne

Une petite chambre ouverte sur un grand balcon C’est une chambre pleine de fantaisie où le tadelakt est pink et les vitres de toutes les couleurs. Au mur: une photographie de Paul Biehn et des textiles anciens du Pakistan. Un grand balcon couvert regarde le bassin. Un rocking-chair de rotin y permet la sieste et un grand lit 160x200 fait rêver de mille et une nuits. Connexion wifi....

Le Persan

Une chambre dans le jardin Cette chambre de plein pied avec le jardin est décorée de textiles de Perse et d’Asie Centrale, d'un superbe coffre tibétain et de tapis de paille, et elle se cache derrière une forêt de palmes, de bananiers et d’alocacias, comme une jungle peinte par le douanier Rousseau. Un grand lit 160x200, connexion wifi....

Chambres Luxe

La Favorite

Une chambre dans le harem C’est la plus secrète de nos chambres. Elle s’abrite derrière un petit salon de moucharabieh, pour voir le jardin sans être vu. Deux somptueuses robes yeménites et une tenture afghane ornent les murs. Elle contient des meubles de Mongolie et du Nooristan, ainsi que 2 lits jumeaux 90x200 pouvant être réunis. Salle de bain en tadelakt ivoire, Connexion wifi....

Suites Junior

Le Calif

Une chambre dans les arbres C’est une vaste chambre dont les fenêtres s’ouvrent dans le feuillage des grands arbres du jardin. Au mur, de splendides textiles ouzbeks et marocains, deux photographies de John Stewart et un rare miroir Qajar du XVIIIe. Une immense salle de bain réserve bien des surprises. 2 lits jumeaux 90x200 pouvant être réunis, un troisième lit de 90x200, une large douche pour deux, une cheminée. Connexion wifi....

L’Africain

Une petite maison de campagne dans un jardin privé C’est une maison bleue de la couleur des volubilis et des plumbagos, entourée par un petit jardin clos. Une tonnelle de vigne où chante une fontaine, une terrasse dans le ciel et une petite cheminée pour l’hiver en font le charme. Deux établis de babouchiers marocains font office de chevets. Au mur, un "tobe" du Nigeria, une tenture de mariage peùl et des photographies de Paul Biehn et...

L’Orientale

L’appartement d’un Ambassadeur Le lit vient d’une "maison des fleurs" de Canton, l’armoire rouge du Sechouan et les chaises de concubines d’un palais de Pékin. Au mur, des robes de Mandarins et d'autres costumes de la Chine du XVIIIe. Mais l'architecture est marocaine : aux fenêtres, les vitres sont faites de verres irakiens de couleurs et au sol, les zelliges anciens sont en noir et blanc. Cette élégante suite de quatre pièces do...

Suites Senior

Les Sultanes

Un appartement dans le harem Vaste suite avec une galerie dominant le patio, un petit salon d’hiver autour d’une cheminée et un très grand balcon couvert offrant une vue magnifique sur les tombeaux des Mérinides. Au mur, des photographies d'Henri Cartier Bresson et de Bruno Suet et un tableau de Gérard Drouillet....

Suites Pasha

Le Pacha

Le petit palais du Pacha de Casablanca Sous une très haute verrière, c’est la plus luxueuse de nos suites, qui était il y a cent ans la chambre de Si Tayeb El Mokri, Ministre des Finances jusqu'en 1912, puis Pacha de Casablanca de 1927 jusqu’à sa mort à Fès en 1949. Figure de légende, tout Fès en parle encore et chacun y va de son anecdote. Tayeb était un homme de pouvoir, un grand personnage. C’était aussi un homme de goût, voy...