Le petit palais du Pacha de Casablanca

Sous une très haute verrière, c’est la plus luxueuse de nos suites, qui était il y a cent ans la chambre de Si Tayeb El Mokri, Ministre des Finances jusqu'en 1912, puis Pacha de Casablanca de 1927 jusqu’à sa mort à Fès en 1949. Figure de légende, tout Fès en parle encore et chacun y va de son anecdote. Tayeb était un homme de pouvoir, un grand personnage. C’était aussi un homme de goût, voyageur, pianiste et mélomane. Il fut le premier au Maroc à y faire venir un piano à queue. Epris de modernité, il avait fait installer dans son palais un coûteux système hydraulique pour transporter le son d’une pièce à l’autre et pouvoir ainsi entendre partout ses musiciens. Ses quatre épouses elles-mêmes jouaient du violon et de l’oud. Le Pacha venait se reposer ici, loin des contraintes de son Palais tout proche, et il y donnait ses « audiences privées » ainsi que ses héritiers nous l’ont pudiquement expliqué…
Sur 120m2, cette suite comprend une chambre et deux salons, avec un lit à baldaquin 180x200, ainsi que deux lits de 120x200, et une vaste salle de bain avec baignoire et douche. Cafetière nespresso, réfrigérateur, connexion wifi.

Le prix de cet appartement s'entend pour une ou deux personnes. La troisième et la quatrième personne seront facturées 30€ chacune.

Réservez